Améliorez vos relations

La gentillesse est une force : 4 raisons de l’utiliser

gentillesse

« La raison du plus fort est toujours la meilleure. » Ce sont sur ces mots que s’ouvre l’une des plus célèbres fables de La Fontaine : Le Loup et l’Agneau. Il est une croyance collective selon laquelle il vaut mieux être loup qu’agneau au risque de se faire piétiner (ou dévorer) par les autres.  Pourtant, c’est bien la gentillesse qui vous permettra de gagner les plus grandes batailles de votre vie. On vous explique pourquoi il est important de la cultiver.

La gentillesse : une force de caractère

En situation de conflit, qu’est-il plus difficile de faire ? Riposter verbalement et physiquement avec virulence en espérant gagner le corps à corps ? Ou retenir sa langue, ignorer ses jugements et tenter la réconciliation ?

Naturellement, nous voulons l’emporter sur notre « adversaire » par la force. Or, il est plus gratifiant de ne pas se résigner à la facilité. La gentillesse est un chemin bien plus difficile à prendre. Elle est un défi et une vertu dont on récolte toujours les fruits.

La gentillesse : un plan d’attaque infaillible

On croit intuitivement que montrer les crocs et frapper en retour lorsqu’on est heurté, blessé ou frustré sont des attitudes qui prouvent notre force de caractère.  Avoir de l’assurance ou exprimer haut et fort son opinion peut se faire sans méchanceté ni agressivité.

Une des meilleures tactiques pour donner une déculottée majestueuse à quiconque mérite une leçon est d’agir à l’opposé de vos instincts de défense, en le surprenant là où il ne s’y attend pas, par un acte de gentillesse. Vous le désarmez instantanément. Préparé à la contre-attaque, il se trouve sans adversaire. Comment poursuivre une bataille s’il n’y a pas d’ennemi ? Voilà de quoi se sentir tout penaud…

La gentillesse : le signe du contrôle de soi

Nous avons tous nos démons contre lesquels nous sommes en lutte quotidienne. Lorsqu’une personne vous fait volontairement du mal, souvenez-vous que vous ne connaissez rien des raisons qui la poussent à agir ainsi. Votre jugement peut être faussé par vos émotions.

Cependant, soyez sûr d’une chose : sa malveillance est forcément liée à une souffrance.

En réagissant à son image, vous alimentez vos démons ainsi que les siens. Rester gentil et courtois équivaut à faire un véritable pied de nez aux mauvais fantômes qui vous habitent. Vous prouvez alors à autrui vos capacités d’autocontrôle.

La gentillesse : un cachet pour booster son empathie

La gentillesse permet de développer son empathie, c’est-à-dire son aptitude à comprendre les sentiments des autres.

L’empathie nourrit le sentiment d’appartenance à une communauté et facilite les relations saines avec son entourage.

Vous l’avez compris, dans le domaine privé ou professionnel : être gentil ne veut plus dire être naïf. La gentillesse est une composante à notre bonheur et à celui des autres. Cela ne vous rappellerait-il pas notre article sur le sourire ?

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La gentillesse est une force : 4 raisons de l'u...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top