Le conseil lecture du WE

Ces aliments qui rendent heureux !

neurotransmetteurs

Aujourd’hui nous partageons un extrait du livre « Ces aliments qui rendent heureux » de Bernard Fontanille & Marie-Laurence Grézaud.

Cet ouvrage, conçu comme un guide, nous oriente jour après jour vers la voie d’une alimentation saine !

Voici un extrait du chapitre 1.

Les substances du bonheur à la loupe

Malgré son faible poids (moins de 2% du poids corporel), le cerveau absorbe plus de 20% de l’énergie alimentaire et près de 20% de l’oxygène consommé par notre organisme. C’est énorme. Mais il faut dire qu’il travaille jour et nuit ! (…)
Pour se faire aider, il dispose d’une armée de messagers que l’on appelle neurotransmetteurs.
Ceux-ci permettent aux cellules nerveuses, de communiquer entre elles et de transmettre des messages aux autres cellules de l’organisme.
En clair, les neurotransmetteurs communiquent au reste du corps les ordres du cerveau : sans eux, pas de contraction musculaire, pas de respiration, pas d’hormones, pas d’émotions, pas de pensées, réflexions, mémoire ni souvenirs.

Qui sont ces neurotransmetteurs du bonheur ?

La sérotonine

Elle est le neurotransmetteur de la détente, de la bonne humeur et de l’appétit controlé. Elle est aussi impliquée dans le processus comme la thermorégulation, le cycle veille-sommeil, la perception de la douleur…
Dans le cerveau, elle inhibe l’action de certains neurones et favorise le comportement calme et réfléchis.
Un niveau bas de sérotonine est associé à un comportement irritable, agressif, impulsif et à la dépression.

Comment la fabriquer ?

Elle est synthétisée par les neurones à partir d’un acide aminé : le tryptophane, dont on oublie qu’il se trouve naturellement dans notre alimentation.

Où trouver le tryptophane ?

Dans la morue salée, la lotte, le foie, la dinde, les graines de courges rôties, les graines de tournesol, le lait écrémé en poudre, le parmesan, le gruyère, les protéines de soja, la banane, le riz complet, les noix, les noisettes et noix de cajou, les légumes secs, les céréales complètes et le chocolat noir.

aliments

La dopamine et la noradrénaline

Deux neurotransmetteurs impliqués dans notre joie de vivre (libido, apprentissage, sociabilité.) Si la dopamine joue le rôle d’un starter dynamisant, favorisant la motivation, la recherche des plaisirs, la noradrénaline, quant à elle, est un accélérateur, stimulant l’éveil, l’attention, l’estime de soi.

Comment les fabriquer ?

Elles sont synthétisées à partir de deux acides aminés qui jouent un rôle essentiel dans notre humeur : la tyrosine et la phénylalanine.

Où les trouver ?

La tyrosine : dans les oeufs de poule (et de poissons), le hareng mariné, le soja, le fromage, le chocolat, la banane, les amandes, les avocats, les graines de sésames et de citrouille, la levure de bière et le vin.

La phénylalanine : dans la dinde, le canard, le gibier,le porc, les germes de blé, les haricots mungos, le soja, les flocons d’avoines, les oeufs, les noix et l’avocat.

aliments

Pour le reste de la liste et bien plus de découvertes, voici le lien AMAZON pour retrouver les commentaires des lecteurs !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: aliments-et-neurotransmetteurs-qui-rendent-heur...

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

L'optimisme est un choix !

AIDEZ-NOUS A RESTER INDEPENDANTS !

Un petit don de 1, 2 ou 3 € via TIPEEE et vous permettez à notre initiative de vivre.
L'union fait la force et nous permet de rester indépendant  !

BIENTÔT 200 000 ! REJOIGNEZ-NOUS !

Copyright © 2016 www.loptimisme.com

To Top
X