Travail et argent

Faire de la politique rend-t-il heureux ?

politique

Quand on pense politique, on fait souvent le raccourcit : politique = recherche du pouvoir. Bien-sûr, c’est parfois le cas pour certains hommes et femmes aux rennes de la France. Mais pas pour nos maires et leurs adjoints.

L’ enquête (peu commune) « bonheur et politique »  a été menée par l’Institut d’études et de conseil, CSA « Comprendre pour mieux décider » auprès de 402 élus municipaux.

Les hommes politiques sont-ils heureux ? Nous rendent-ils heureux ? Quelles sont leurs motivations ? Décryptage.

Les motivations des politiques

Le dévouement pour les administrés

L’envie de se mettre au service des autres serait la motivation principale des politiques. Elle est d’autant plus forte dans les communes plus petites (81% vs 64% des communes de plus de 30 000 habitants).

L’envie d’agir sur le cours des choses

Deuxième raison invoquée : avoir une influence sur le cours des choses. Et c’est logiquement dans les grandes villes que l’envie est la plus forte (on imagine car ils ont plus de poids ?) : (56% des élus des communes de plus de 30 000 habitants versus 37% des élus des communes de moins de 2 000 habitants)

En troisième position (19% seulement) : la possibilité de contribuer au bonheur collectif.

Alors, faire de la politique rend-t-il heureux ?

Le réponse semble être OUI. 80% des élus déclarent que l’exercice de la politique les rend heureux.

Un décalage important entre la satisfaction des élus par rapport à leur politique et le verdit de leurs administrés. Interrogés sur leur jugement à l’égard de leur propre politique locale, les élus apparaissent quasi unanimement satisfaits du travail qu’ils réalisent (95%) alors que leurs administrés sont 54%* à être satisfaits de la politique de leurs élus locaux, soit un décalage de plus de 40 points!

Mais au fait, les politiques nous rendent-ils heureux ?

L’étude nous indique que la recherche du bonheur n’est pas inscrite dans la Constitution française comme ce fut le cas dans celle de 1793 (on militerait bien pour ! ). Alors, notre bonheur est-il un des objectifs de nos élus ? Oui pour 71 % d’entre eux.

Pour améliorer notre bien-être, les élus estiment les points suivant importants : l’entretien de la voirie (44%), la qualité des établissements scolaires (42%) et l’embellissement de la ville (34%).

Un sujet à discussions. Elles sont ouvertes !

Découvrez les résultats détaillés de ce sondage inédit CSA Bonheur et politique

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top