Son nom de famille vous dit forcément quelque chose. Aline Peugeot fait partie de ces familles que tout le monde connaît et pourtant… Dans son livre, “Du chaos à l’éveil spirituel” elle nous dévoile son parcours : de l’enfant non aimé à la vie de SDF… Aline dévoile son parcours de vie bouleversant. Le nom ne fait pas tout. Rencontre.

Aline, ton nom est célèbre, peux-tu nous parler de ton enfance et de ton adolescence ?
Mon départ dans la vie n’a été que succession d’abandons: je suis abandonnée une première fois à la naissance par ma mère. Je suis ensuite adoptée par des parents ne pouvant pas avoir d’enfant. J’arrive ainsi dans la famille Peugeot, au sein d’un couple marié entre cousins “par raison” pour conserver la fortune familiale…
Je suis à nouveau abandonnée par ma mère adoptive jalouse de l’amour de mon père adoptif pourtant très rustre avec moi… Je prends des roustres.

A l’école, ce n’est pas mieux ?
Je grandis du côté de Sochaux, là où une usine Peugeot est implantée. A l’école, on ne me voit que comme « la fille de », au milieu des fils des ouvriers de l’usine. Je suis littéralement mise de côté par les autres enfants. La sensation de rejet est perpétuelle, à la maison, à l’école. Incompréhensible quand on est enfant. J’analyserai ainsi toutes les situations de ma vie sous le prisme du rejet.

J’imagine qu’il s’agit là des prémisses d’une vie chaotique comme l’évoque le titre de ton livre.
Quand on a comme seul repère ses émotions, on fait des choix extrêmes. J’arrive aujourd’hui à m’en rendre compte avec le recul. C’est ce qui m’a permis de m’en relever mais j’aurais pu toute ma vie être la victime de moi-même.

 

Tout n’est pas de ta faute !
Ne trouvant pas ma place, il a fallu que je trouve une légitimité d’être. Comme je n’avais pas été désirée par mes mères successives ni par la vie, je ne valais rien. J’ai dû trouver une raison de vivre et un rôle à jouer, je me suis mise au service des autres. C’est ainsi que j’ai donné le bâton pour me faire battre.
C’est là que tu rentres dans un épisode chaotique de ta vie
Effectivement. Je vis dans la rue, suis SDF, battue et je vis de la prostitution… jusqu’à 38 ans : la violence et l’excès. Je dépense autant que je gagne, j’attends la mort et n’anticipe nullement l’avenir.
Je suis même dans une dynamique d’auto-destruction : je prends tous les risques. Par exemple, je suis toujours la première à me mettre au milieu des bagarres pour les arrêter. Je ne supporte pas l’injustice.

Tu te maries néanmoins et as tes premiers enfants
J’épouse mon premier mari afin de “lui rendre service” et lui éviter le service militaire en temps que soutien de famille. Il est violent avec mon fils.

 

On ne pourra pas raconter tout ton parcours dans l’article, mais finalement c’est aux alentours de la quarantaine que tu as un sursaut de rébellion ?
Je n’en pouvais plus. Soit je mettais un terme à ma vie, soit je trouvais une autre façon de voir la vie. J’avais déjà tout prévu pour y mettre un terme en sautant d’un pont avec une corde autour du cou. Je ne voulais plus subir.
Un jour j’entends un mot dans ma tête, le mot “spiritualité”. Je ne sais pas ce dont il s’agit. J’ai l’intuition de chercher sur Google, c’est la dernière chance.
C’est là que je commence à vibrer et à me nourrir de lectures. J’étais dans une phase où j’évitais tout contact avec les autres par peur d’être blessée.
Cela dure 8 ans. 8 ans d’introspection, de lectures, de reconstruction. Je découvre que je ne suis pas toute seule à me poser des questions, que je ne suis pas folle de vouloir que le monde soit ancré autour de valeurs comme l’échange, le respect, le non jugement.
Dans les lectures j’ai l’impression que pour la première fois on me comprend.

Tu as eu une intuition et tu parles de médiumnité dans ton livre
J’ai compris que je ne pouvais que compter sur moi-même quand ma mère me donnait 2 informations contraires avec autant de conviction dans l’espace d’une heure. Ainsi, très tôt, je me suis repliée sur moi. J’imagine que c’est comme ça que j’ai conservé un alignement avec mon “moi intérieur”.

Je trouvais naturel de « deviner ». Je disais des choses « logiques » selon moi mais irrationnelles et stupéfiantes pour les autres (comme deviner des informations que je n’avais jamais eues). De fait, depuis toujours j’avais l’impression que les gens étaient fainéants et ne cherchaient pas à savoir, c’était tellement facile.

 

Tu dis que tout le monde a ces capacités
Effectivement. Je suis persuadée que l’humanité va être amenée à intégrer ce mode de fonctionnement et de communication dans les ères futures. La police, l’armée font appel à des personnes « aux capacités actives ou plus développées ». Finalement, tout le monde sait que ça existe même si cela reste tabou.
Le but de l’incarnation, selon moi, est que chaque être humain soit amené à prendre conscience et à utiliser cet outil qu’est l’intuition. Quand on comprend l’autre, on s’est élevé.

Pendant une période de ta vie, tu as mis ce don de médium au service des autres
Pendant 2 ans. J’ai eu la confirmation d’une survie de l’âme après le décès que j’ai eu envie de transmettre afin d’éveiller à mon tour par le « concret ».
J’ai arrêté pour 2 raisons :

  • beaucoup de personnes ne comprennent pas l’enjeu et sont dans une « consommation de médium »
  • je déplore le business sur le dos de la douleur et de la souffrance des autres, le milieu n’est pas sain.

Aujourd’hui, tu interviens dans de nombreuses conférences et accompagnes les personnes
Tout le monde traverse des épreuves. Inconsciemment on se fait conditionner par l’éducation, par la société, par les amis. La société est mal faite… Au lieu d’encourager la créativité, on ne fait que formater, on crée des souffrances et on génère des émotions négatives. Beaucoup d’entre nous sont en mode survie.
Mais cela se répare, c’est la bonne nouvelle.

Les questions traditionnelles sur le site de l’optimisme

Un personne qui t’inspire : Gregg Braden, auteur de Fractal Time, the God Code…
Un film inspirant : Le labyrinthe
Une citation : “Ce qui était valable hier ne l’est pas forcément aujourd’hui”


Le livre d’Aline Peugeot “Du chaos à l’éveil spirituel” est paru cette année aux éditions Exergue. Disponible dans toutes les librairies, sur la FNAC et sur AMAZON.

Vous pouvez aller lire les citations du livre sur cet article.

Lien AMAZON 

Ce que je partage c’est l’analyse que j’ai faite de ma propre vie, l’enjeu du livre n’est évidemment pas d’étaler gratuitement ma vie sociale mais de raconter un parcours.