Black Friday : sur-consommation ou engagement ?

Le Black Friday, cet événement importé en France il y a à peine 7 ans est aujourd’hui connu par la quasi-intégralité des français. Entre conscience écologique et (sur)-consommation, quelle position adopter ?

Journée emblématique de la sur-consommation

Selon une étude lancée par la MAIF et la Fédération Envie, c’est aujourd’hui plus de 98% des français qui connaissent cette journée et 1 français sur 2 compte y participer en 2019.

Des milliards de transactions en une journée, des milliards de produits vendus… Selon l’étude, 78% des français estiment que le black Friday est clairement lié à la sur-consommation. Alors, quelle position adopter ?

Black Friday : se poser 2 questions

  • En ai-je VRAIMENT besoin ?

Nous vivons à une ère où le marketing nous pousse à consommer sans cesse de nouveaux produits. Pour être dans le coup, il faut avoir le dernier téléphone portable, la nouvelle voiture, une pièce de cette nouvelle collection.

Mais en a-t-on vraiment besoin ? Aujourd’hui 85% des français indiquent se poser vraiment la question avant de consommer.

  • Ce produit est-il conçu avec éthique ?

Où ce produit est-il fabriqué ? Quels en sont les composants ? La marque porte-t-elle un réel engagement en matière d’éco-responsabilité ?

Toutes les informations et engagements des entreprises sont généralement disponibles sur les sites web des marques (si elles ne le sont pas : interrogez-vous !) mais il est parfois difficile de déblayer le vrai du faux. Vous pouvez faire confiance à des sites comme Moralscore évaluant les entreprises selon différents critères pour en savoir plus sur une marque ou à des applications comme YUKA.

Aujourd’hui seulement 50% des consommateurs prendraient en considération la dimension éco-responsable d’un produit avant son achat.

Des marques engagées

En ce jour de Black friday, certaines marques engagées proposent des actions différentes à l’instar du message de la marque 1083 sur son Instagram.

« En ces jours de Black Friday, de la course folle à la promotion, à la consommation effrénée, nous voulons réaffirmer un constat clair : la mode, le prêt à porter, en tant que modèle de production et de consommation est un immense enjeu de société.
Pour nous, l’urgence est palpable et la vision limpide.
Dans un secteur sinistré (90% des emplois textile on disparu en France en 30 ans) : il est nécessaire de repenser la manière dont fonctionne la chaîne de fabrication. La métamorphoser pour passer d’une logique de production linéaire qui détruit les ressources à une vraie économie circulaire vertueuse qui les réutilise pour les valoriser.
Comme l’année dernière, nous ne participerons pas au Black Friday et ne proposerons pas de réduction sur nos produits : cela va à l’encontre du juste prix que nous défendons toute l’année pour nos produits ».

Ainsi, sur la journée du 29 novembre, la marque 1083 a décidé de reverser 10% de ses ventes au projet Moncoton visant au développement du coton recyclé à grande échelle en France.

Vous le savez, l’Optimisme est un média qui s’engage et le développement durable est évidement l’une de nos causes. L’enjeu n’est nullement de culpabiliser les acheteurs, nous en sommes tous ! Nous avons simplement envie de mettre en avant la puissance du marketing afin de rappeler à chacun que nous pouvons devenir des consomm’acteurs. Posons-nous les bonnes questions !