Et puis, un jour, j’ai osé me lancer : mes 3 astuces

Quand j’interviens en conférences pour évoquer mon parcours d’entrepreneure, souvent le sujet de la peur revient.
Je poste cet article dans la catégorie entrepreneuriat. Pourtant, le process est le même qu’il s’agisse de lancer son entreprise, d’oser changer de job ou de se lancer dans une carrière d’artiste.
Quand on a envie de provoquer un changement qui nous sort de la routine, une question revient toujours : comment outre-passer ses peurs ?
Il faut dire que les peurs sont nombreuses…
  • Peur de se planter.
  • Peur de ce que les autres en penseront.
  • Peur de faire le mauvais choix.

Et j’en passe ! Voici 3 astuces que j’aime à donner.

1/ Acceptez le doute

Chaque entrepreneur (et quelle que que soit la forme d’entrepreneurial) vit une aventure dont il ne maîtrise pas toutes les composantes. 
Vous avez probablement l’impression que ceux qui réussirent sont sûrs d’eux et que leur trajectoire a été évidente : ce n’est pas le cas.
N’oubliez pas que chaque entrepreneur a, un jour, débuté. Avant d’avoir du succès, il a fallu trouver le premier client, puis le second, et le doute a été présent.
Vous avez peur, c’est normal. N’attendez pas que le doute disparaisse pour oser vous lancer, il ne disparaîtra pas de si tôt !

2/ Pensez “stratégie des petits pas”

Poser l’intention du résultat final est bien évidemment indispensable pour avoir la vision du projet que vous souhaitez construire.
Mais la frustration a vite fait de vous envahir. “Je ne vais pas assez vite” est une phrase qui trottine dans la tête de bien des entrepreneurs !
Sachez-le : le chemin entrepreneurial n’est pas une ligne droite, mais une route aux multiples détours.
Lâchez-prise sur la vitesse.
N’oubliez pas que les chanteurs connus aujourd’hui ont fait de nombreux petits concerts avant d’en être là. Il y a bien souvent des années d’essais plus ou moins fructueux avant de remplir des stades !
Valorisez toutes les petites victoires quand bien même vous trépigniez d’arriver à votre vision finale. En valorisant chaque petit pas et en mesurant le chemin parcouru vous ferez taire votre peur de ne pas avancer et de ne pas y arriver.

3/ Pensez « expérimentation »

Et si j’échoue ? Cette question nous hante.
Nous avons souvent très peur de l’échec, surtout en France. Rappelez-vous qu’il s’agit là d’une mentalité très liée à notre pays. Par exemple, aux États-Unis, le fait d’avoir essayé a une valeur, quand bien même vous vous soyez planté ! Cela veut dire que vous avez appris quelque chose.
D’ailleurs, c’est assez curieux. En France, les investisseurs parlent de « capital risque » alors qu’aux Etats-Unis on parle de « venture capital », capital aventure ! Intéressant, non ?
Apprenez à valoriser l’aventure que vous vivez et lâchez prise sur le résultat, vous expérimentez.
D’ailleurs, si vous avez peur de ce que votre entourage vous dira si vous échouez, prônez l’expérimentation. Vous essayez quelque chose et vous n’êtes pas sûr du résultat, mais vous vivez une expérience avec de nombreuses inconnues. Dites-le et faites-en part à votre entourage.
Vous éviterez ainsi les “je te l’avais dit”.. Vous éveillerez la curiosité du résultat et non le jugement.
Si vous avez osé vous lancer dans une aventure, n’hésitez pas à nous donner vos idées sur Facebook, twitter, Linkedin ou Instagram !

Plus de conseils pour osez vous lancer dans le Best-seller “OSEZ L’OPTIMISME” dans toutes les librairies ou sur Amazon, toujours évalué 5/5 par l’ensemble des lecteurs !

Vous avez aimé l’article ? Likez, partagez 😉
A bientôt !