18 novembre 2019: Lille, la gentillesse du Nord

Nouvelle étape du tour de France de l’Optimisme : la région Hauts de France. Ce 18 novembre 2019, c’est au lancement des RRI (Rencontres pour la recherche et l’Innovation) que l’équipe était invitée. Catherine Testa, marraine de l’événement, partage régulièrement quelques pages de son journal de bord. Retour sur cette journée.

18 novembre 2019

A peine rentrées avec Alexia de Los Angeles et de Tahiti, nous voici dans le bain et bel et bien de retour en France avec une météo… on ne peut plus automnale ! On parle de décalage horaire, existe-t-il un mot pour le décalage thermique ?

Une chute

Je crois qu’encore une fois on me rappelle à l’ordre : il me faut ralentir… La journée a commencé par une violente chute : ma cheville non remise de son entorse d’il y a 10 jours n’était visiblement pas d’accord avec le fait de se balader dans Lille ! Heureusement Eva et Alexia étaient avec moi et m’ont relevée…

Incroyable coïncidence : nous connaissons une salariée de l’hôtel Carlton de Lille où nous descendons, elle est lectrice de l’Optimisme. Quelle chance ! Devant annuler plusieurs rendez-vous, ma chambre est rapidement devenu un espace de co-working pour l’équipe et c’est ici que j’ai passé la journée à relire mon livre que je dois rendre ce soir à Marion (ndlr : l’éditrice de Catherine ) !

Des rencontres

C’est encore un peu sonnée que je suis arrivée à la soirée d’inauguration des RRI au Conseil Régional. Qui eut pensé, il y a seulement 3 ans, que cela fusse possible ? Me voici marraine de l’événement. Donner la parole à une « jeune », à une « femme » et à une « optimiste », c’était franchement casser les codes. J’ai compris pourquoi en rencontrant Antoine Macret, Directeur de l’HDFID: très vite nous avons échangé sur les sujets tels que l’innovation, l’éducation des générations futures et la responsabilité qu’a une région d’être facilitatrice pour ses citoyens. Ici on est bien loin de l’innovation à tout prix sans aucun sens.

Au fond, plus ça va, plus j’en suis convaincue. Le changement viendra du territoire et de la capacité que nous avons à nous fédérer, le rôle des collectivités territoriales sera crucial. Cet événement est d’ailleurs intéressant: il n’est pas organisé seulement à Lille mais sur l’intégralité de la région.

Le lancement des rencontres pour la recherche et l’innovation

C’est boitillante que je suis intervenue tout au long de cette soirée aux côtes du journaliste Antoine Sabbagh d’un professionnel et d’une gentillesse hors norme. Pendant deux heures nous avons échangé sur les synergies start up / grands groupes, notamment avec Pierre Billet de Big Up for Startup qui œuvre en ce sens. Puis nous avons remis les Trophées de l’innovation Hauts de France.

Ce que j’aime en étant sur scène, c’est que je vois les yeux émus de celui qui reçoit un prix, je ressens l’émotion de celui qui n’a pas l’habitude de parler devant un si grand auditoire et je comprends celui qui cherche un regard rassurant. Cela se voit-il depuis la salle ? Je ne sais pas, mais l’émotion, je crois a été ressentie de tous.

Au fond, ces trophées ne sont parfois pas grand chose aux yeux des autres, pourtant ils sont tellement précieux à celui qui les reçoit. Pour ces années où les proches n’ont pas compris ce qu’il faisait, ces années passées à expliquer que pour être innovant il faut précisément ne pas faire comme les autres, ces années à mettre de côté sa vie personnelle et parfois professionnelle au service d’une cause…

De l’émotion

Il est des événements qui créent une bulle d’énergie hors du temps, sans trop qu’on en comprenne la cause. Ces RRI de Lille en font partie. Rien ne le laissait présager, mais cette entorse a été source de bien des conversations. Dans son discours d’ouverture André-Paul Leclercq parlait de rencontres improbables, elles l’ont été.

Plusieurs fois aujourd’hui on m’a évoqué « la gentillesse des gens du Nord » je déteste les catégories mais je dois avouer que cette étape à Lille a été incroyable.

Demain direction Le Havre, encore une journée sous le signe de l’innovation. N’en déplaise à ma cheville. Je suis convaincue que c’est en se déplaçant qu’on comprend ce qu’il se passe dans la société….