Les nombreux bénéfices de la méditation de pleine conscience

8121

Que vous lisiez Cosmopolitain, Management, le Point, Glamour ou l’Express, vous avez forcément vu passer des articles sur la méditation. A l’instar du yoga il y a quelques années, la méditation de pleine conscience athée se démocratise jusque dans le monde de l’entreprise. Pratique bouddhiste ancestrale, elle attise la curiosité des chercheurs, des neurologues et des psychologues.

Aujourd’hui, la recherche scientifique lui reconnaît de nombreux bénéfices. Quels sont-ils ?

Pleine conscience : définition

Pour Christophe André, l’un des premiers médecins français à avoir introduit la méditation en psychothérapie,  la pleine conscience est « la qualité de conscience qui émane lorsqu’on tourne intentionnellement son esprit vers le moment présent ». Il s’agit d’une attention particulière que l’on porte sur un objet (soi-même ou à l’extérieur) sans jugement ni attente particulière. C’est un état mental qui nous conduit à vivre pleinement ce que nous faisons et ressentons.

Les anglo-saxons l’identifient sous l’appellation de mindfulness, une forme de libération psychologique qui survient lorsque l’attention reste silencieuse.

Comment favoriser un état de pleine conscience ?

Cet état survient spontanément chez tout individu. C’est le cas lorsque nous sommes comme « aspirés » par une activité et que rien ne semble pouvoir nous affecter. La pratique d’un art peut favoriser ce mode de fonctionnement mental tout comme les séances de yoga ou de taïchi.

Aujourd’hui, les recherches autour de la méditation contemplative se sont étayées. Ce type de méditation ne consiste pas en une action de réflexion profonde et intime mais en une observation de ce qui est : un état de présence épuré du flot de pensées incessant.

Les bénéfices sur le plan affectif et émotionnel

Une pratique régulière de la méditation de pleine conscience engendre une meilleure régulation cognitive et émotionnelle. Les ruminations sont neutralisées. Mieux à l’écoute de nos pensées négatives, nous parvenons à les identifier pour les stopper avant qu’elles ne tournent en boucle dans notre tête.

Par ailleurs, les affects positifs et agréables prennent de l’ampleur et influencent notre force d’action. Nos capacités de concentration étant renforcées, le travail de mémorisation se fait plus facilement.

Les bénéfices sur le plan relationnel et social

Pour ceux qui rêvent d’une vie de couple harmonieuse, sachez que la méditation de pleine conscience peut vous aider à mieux communiquer sur vos émotions. La méditation permet de relativiser les situations de crise et d’y répondre de façon plus adéquate.

Plus globalement, ceux qui méditent sont plus sûrs de leurs opinions et n’hésitent pas à les exprimer en public.

Que se passe-t-il dans le cerveau ?

Grâce à la neurologie, nous savons que certaines zones du cerveau sont activées lors de la méditation. Le fonctionnement du cortex amygdalien, zone qui traite des émotions dont la peur ou l’anxiété, est modifié.

En situation de stress, cette zone devient plus dense. Chez les personnes qui méditent, l’amygdale réagit différemment en présence d’un stimulus anxiogène et ne se densifie pas.

En 2005, Sarah Lazar avait déjà découvert que le tissu cérébral du cortex préfrontal gauche s’épaississait sous les effets de la méditation. Cette zone du cerveau gère notamment les processus cognitifs et émotionnels.

Il a également été prouvé scientifiquement que méditer permet de stimuler les relations neurales.

La méditation apparaît de ce fait comme un moyen de modifier son anatomie cérébrale pour une plus grande sérénité.

Pour aller plus loin :

[amazonjs asin=”2913366376″ locale=”FR” title=”Méditer, jour après jour : 25 leçons pour vivre en pleine conscience (+ 1CD mp3 inclus)”]

Sources:
« What Are the Benefits of Mindfulness? A Practice Review of Psychotherapy-Related Research »
La méditation de pleine conscience (un article de Christophe André)
Un cerveau plus jeune grâce à la méditation