Nous avons rencontré Grégoire alias “Major Mouvement” lors d’une conférence. Ce kiné toulousain aux bretelles ajustées nous a charmé par son humour et par son histoire. Professeur en thérapies manuelles, kinésithérapeuthe, il partage sur Instagram sa passion pour son métier. De son quotidien de kiné à son personnage « major mouvement » sur Instagram. Rencontre avec le kiné le plus influent du web. 

Grégoire, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Trentenaire, kinésithérapeute depuis 10 ans et professeur en thérapies manuelles, une spécialisation qui permet de disposer de plus d’outils pour soigner les patients.

As-tu toujours voulu devenir kiné ?

En réalité, plus jeune, une série m’a donné envie de devenir médecin ! Je trouvais le mélange de technicité, de situations comiques et dramatiques stimulant pour les émotions. Je n’ai pas été admis, et il s’agit probablement du plus bel échec de ma vie ! En réalité, je n’étais pas fait pour finir mes études à 30 ans, et le métier de kiné me correspond parfaitement.

Qu’est ce que le quotidien d’un kiné ?

Différent en fonction du kiné. Une chose est certaine : le métier de kiné est loin de l’image figée que l’on en a. Il y a des « courants » : ceux qui vous laissent seuls en salle à faire des exercices, ceux qui estiment qu’il ne faut pas manipuler les patients, etc…

Chacun d’entre nous est différent et il n’existe pas de recette miracle pour ré-éduquer un dos. Cela suppose un mélange se basant sur l’expérience et sur les derniers papiers scientifiques.

Aujourd’hui, tu as créé un personnage « Major Mouvement », peux-tu nous en parler ?

Le métier de kiné est un métier assez solitaire. Depuis plusieurs années je suivais sur Instagram des américains qui vulgarisaient notre métier pour le grand public. Je trouvais dommage que cela n’existe pas en France. Pourquoi ne pas utiliser les réseaux sociaux pour proposer du contenu informatif ? Un jour je me suis lancé.

Sans jamais avoir étudié le “marketing digital” !

J’ai passé énormément de temps à observer pour comprendre ce qui marchait sur ce réseau. Il était clair que les vidéos cartonnaient. Je m’y suis risqué alors que je ne savais ni cadrer ni monter ! Vous pouvez voir, mes premières sont clairement médiocres or elles m’ont demandé des heures de travail ! Impossible à tenir quand on est en consultation entre 8h et 10h par jour !

Au détour d’une pause-café improbable, j’échange avec le directeur de l’école dans laquelle j’enseigne et lui parle de mon envie de partager sur les réseaux sociaux. Il met à ma disposition les moyens techniques pour filmer. Il n’y avait sur le papier aucune chance qu’il soit là, encore moins que je discute avec lui. La vie est faite d’opportunités !

Tu choisis l’humour pour faire passer de nombreux messages…

Le premier est que chacun peut être acteur de sa santé. Il existe plein de d’astuces et exercices gratuits se basant sur des preuves scientifques. Le seul investissement nécessaire est votre temps. Je mets aussi en garde face aux produits pseudo-miracles qui détournent l’attention des gens.

Pourquoi l’humour ?

Il y a deux façons de dire les choses. Soit tu promeus la mobilité du bassin en disant que tu vas faire de la rétroversion alternée avec de l’antéversion parce que ce mouvement au niveau lombo sacro-iliaque va permettre de diminuer la douleur car contrairement aux idées reçues, la rétroversion de bassin entrainant la flexion lombaire n’est pas nocive pour nos disques intervertébraux.
Soit tu dis aux gens qu’ils doivent essayer de viser le plafond en faisant pipi pour diminuer la douleur du dos !

D’ailleurs, si vous souhaitez vous étirer le dos pendant la lecture de cet article, cliquez sur l’image pour découvrir une vidéo dans laquelle Grégoire nous partage ses précieux conseils !

Tu as évoqué dans un de tes posts que tu as été harcelé enfant…

Effectivement, ado les 5 gros durs de la classe se sont mis à se moquer de ma taille. Au moment de l’adolescence cela marque.
Le harcèlement, au début c’est gentil sous couvert de blagues. Ensuite c’est gênant, avant de devenir méchant et franchement déprimant.

J’ai fini par en parler à ma mère qui l’a entendu et elle m’a dit qu’il fallait que je montre que je n’ai pas peur. Un jour ils m’ont empêché l’accès à la classe lors d’un cours. J’ai mis un coup de pied dans la porte, ils ont compris que je ne jouais plus. Ils étaient plus grands et plus costaud mais cela s’est arrêté.

Cette histoire m’a appris que dans toute situation, nous sommes la meilleure personne pour nous en sortir. On peut demander des conseils aux autres mais nous sommes les mieux placés pour nous en sortir.

Je sais que tu n’aimes pas qu’on te parle de succès…

Le succès, cela s’inscrit dans le temps ! Au quotidien, je suis kiné. Dans une même journée je peux régler le problème de clavicule d’un sportif, apprendre le décès d’un patient, et continuer à faire des blagues sur Instagram. Des ascenceurs émotionnels à l’image de Scrubs…

Comment concilies-tu toutes ces activités, d’autant que tu viens d’être papa pour la deuxième fois…

J’essaie simplement de prioriser. Il m’a fallu du temps pour trouver l’équilibre !

Es-tu un optimiste ?

Je suis un pessimiste si je dois donner la responsabilité que les choses changent aux autres. Par contre je suis optimiste car je sais que je peux en changer certaines.

Une citation ?

Life is life, just be alive.

Quand je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J’ai répondu heureux. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question. J’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.

Qui sont tes influences au quotidien ?  

Guillaume, mon frère qui a créé une entreprise. Et ma femme !

Pour retrouver toutes les astuces de Grégoire alias Major Mouvement : c’est par ici !

Nous avons sélectionné Grégoire pour intervenir au Vision Summit, premier grand événement organisé par l’Optimisme et le Club CHO qui donnera également la parole à Laurent Gounelle, Olivier Bas, Coucou les girls et bien d’autres ! Un événement pour vous inspirer !

Cliquez et découvrez : Vision Summit !