Le combat de Malika contre la sclérose en plaque : un message d’amour

13065

Bonjour à tous, aujourd’hui je viens apporter un témoignage d’espoir et de lumière à tous ceux qui sont gravement malade.

En janvier 2009 on me diagnostiquait une sclérose en plaques. J’avais fait une “poussée” agressive et en 4 jours je perdais l’autonomie complète de mon corps. Je ne marchais plus, j’avais le côté gauche insensible, je ne voyais plus du côté gauche et je ne sentais plus les odeurs ni ne goûtais plus les aliments. Je suis sortie de l’hôpital 3 semaines plus tard en chaise roulante. Un légume qui dormait 22/24h.

2 ans plus tard, après un combat contre les traitements chimiques que j’ai totalement abandonnés, (chocs anaphylactiques : embolie pulmonaire, flush cardiaque,…), pour passer à la médecine Holistique, je suis sortie de la chaise. Je marchais avec des béquilles ou cannes les meilleurs jours, mais pas plus de 500m …

Les photos ci-dessous ont été prises en 2011, à Rabat, la porte me tenait, car sans béquilles je ne tenais pas sur mes jambes. Mais même malade, je devais bouger ! Rester enfermée dans une chambre à regarder 4 murs et me morfondre sur mon état … NON !

Je n’ai jamais pris de photos au plus mal, pas besoin de garder ces souvenirs en tête… Autant leur dire “merci” d’être venu me signaler que je devais changer de vie et m’avertir et… bye!

Aujourd’hui je marche normalement, je vis normalement (ou presque, de temps en temps encore des bug mais … rien à voir avec l’état de 2009).
J’ai presque récupéré mon poids initial, pas tout (mais ça viendra !), et mes cheveux (je les avais perdu en grande partie avec les injections d’interférons).

malika

Voici comment j’ai procédé, mon parcours personnel, s’il peut vous aider :

1) Naturopathie (traitements médicaux naturels à base de plante)
2) Suivi de l’alimentation (prise de sang, repérage des intolérances alimentaires, et suppression de certains aliments définitivement ou désensibilisation de 2 ans)
3) Travail de régression (recherche des bloquants qui ont déclaré la maladie, dans mon cas avant même la naissance)
4) Méditation
5) Magnothérapie
6) Travail sur la conscience et reprogrammation consciente de mes capacités

Je n’ai pas fait tous cela en 1 semaine et j’ai procédé par étapes comme numéroté ci-dessus. Quand j’allais mieux je persévérai, quand mon état stagnais, je cherchais d’autres options en plus, si mon état s’améliorait encore alors je poursuivais… Et surtout, je n’ai pas encore tout exploré.
Sur cette photo , c’est la porte qui me tient debout quelques minutes, sur l’autre photo mon frère m’a aidé à monter sur la vasque pour ne pas prendre la photo avec les béquilles…malika

Sur la photo présentée plus haut, c’est moi aujourd’hui !

Le conditionnement de l’esprit permet tout ! Quand on m’a annoncé le diagnostique, pas une seule seconde, je me suis vue rester handicapée!

Je ne peux que souhaiter à tous ceux qui vivent des moments difficiles à cause de la maladie de trouver le chemin vers cette lumière , qui mène à la guérison ou à un mieux être général.

Supprimez vos pensées négatives, vos doutes !
Avancez sans regarder derrière !

Belle journée!
Namaste!