[RELAXANT] “Détendez les muscles du stress” par Magali Bastos

A l’Optimisme, nous avons à coeur de partager des astuces qui nous permettent de nous sentir mieux au quotidien. @Madamekine est le compte de Magali Bastos, kinésithérapeute, sur lequel elle partage ses conseils et des exercices à la portée de tous. Dans son livre “Détendez les muscles du stress” (Marabout), elle transmet des petites routines pour nous alléger des douleurs physiques liées au stress. Rencontre.

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

J’ai la quarantaine, je suis mariée et maman de 2 enfants. Je suis kinésithérapeute depuis 20ans et j’ai exercé en cabinet libéral à Paris pendant toutes ces années. 
Après mon diplôme, je me suis rapidement formée à la méthode Mézières, une technique de rééducation globale où l’on aborde le corps dans son ensemble par le prisme des chaînes musculaires et articulaires.

Cette technique m’a rapidement permis de faire le lien entre le cri du corps et l’origine du problème, qui parfois peut être à distance de la douleur et qui nécessite de remonter les chaînes de compensation pour comprendre l’organisation de la personne dans son ensemble. 

J’ai par ailleurs été formé aux médecines orientales par le Shiatsu (massage énergétique japonais) qui fait le lien entre le corps et l’esprit. 

Forte de ces approches complémentaires, j’ai pu les allier dans ma pratique et aborder les patients avec une approche globale pour répondre au mieux à leurs problématiques et attentes. 

Dans ton livre “Détendez les muscles du stress”, tu évoques les muscles du stress qui sont repris dans le langage courant. Peux-tu nous en donner quelques exemples ?

J’ai voulu mettre par écrit ce que je constatais quotidiennement dans ma pratique pour que cela puisse être diffusé au grand public. 

En effet, je constatais que les personnes évoquaient des ressentis de stress et de tensions psychologiques par des expressions telles que: « je me sens oppressé », « je me sens en apnée », « j’ai la boule au ventre », « je dois tenir bon et serrer les dents ou serrer les fesses ! », « cette situation me prend la tête » ou encore « j’en ai plein le dos » 

Toutes ces expressions étaient en lien avec les tensions que j’avais sous les doigts et que je m’efforçais de détendre, c’est à dire: des tensions musculaires du diaphragme (muscle respiratoire), des trapèzes (au niveau des épaules), des masséters (au niveau des mâchoires), des sous occipitaux (au niveau de la base du crâne) et des piriformes (au niveau du bassin et des fesses). 

Ce sont ces 5 muscles que j’ai décidé de baptiser : les muscles du stress!

Comment t’es venue à l’idée l’écriture d’un livre pour détendre les muscles du stress ?

J’ai voulu donné des éléments concrets à tous pour pouvoir suivre un programme pas à pas et transmettre des clés de compréhension du lien entre le corps et l’esprit. 

Idéalement, tout ceci devrait être transmis dès le plus jeune âge pour que tout le monde se sente acteur de son bien-être et de sa santé en sachant décoder les 1ers signaux envoyés par le corps. 

Évidement, aucun livre ne remplacera une consultation avec un praticien car chaque personne est unique et un praticien peut apporter des réponses et solutions précises et adaptées à un problème mais j’ose espérer que ce programme permet de soutenir et compléter le travail de mes consœurs et confrères pour que les patients aillent vers plus d’autonomie. 

Quand on se sent stressé, existe-t-il des muscles à détendre en priorité ? 

Les 5 muscles du stress sont ceux qui se spasment en priorité donc ce sont eux qu’il est bon d’aller détendre. 

Si il y en avait 1 à détendre en priorité, ce serait le diaphragme car lorsque nous sommes stressés, nous nous mettons automatiquement en « apnée », en respiration courte et haute. 

Retrouver une respiration ample et abdominale permet déjà de faire redescendre le niveau de stress. 

As-tu quelques quelques routines simples à nous conseiller pour gérer le stress au quotidien ? 

La routine simple à mettre en place est la respiration abdominale qui permet de retrouver l’alternance au niveau du corps et du mental pour osciller entre tension et relâchement. 

Posez une main sur le ventre et une main sur le thorax et commencez par observer votre respiration sans essayer de la modifier ou même la juger. 

Puis, inspirez par le nez en gonflant doucement le ventre et soufflez par la bouche en laissant le ventre se relâcher. 

N’essayez pas à l’inspiration de pousser dans le ventre mais laissez le se gonfler tranquillement à son rythme. 

Répétez ce mouvement sur 10 cycles respiratoires. 

Prenez ensuite le temps de refaire un petit scan de votre respiration naturelle pour constater si elle s’est modifiée. 

Accueillez ce que le corps vous donne sans attentes et sans jugements. 

Il vous donne ce qu’il veut et ce qu’il peut ici et maintenant. 

Quelle est la phrase positive qui te booste au quotidien ? 

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » ( Sénèque)

Je suis kinesitherapeute et écrire n’est pas mon cœur de métier, cela me semblait très loin de ce que je savais faire mais ma famille m’a encouragée, mes patients me l’ont demandé, et la phase de vie actuelle m’a permis d’oser! 

Beaucoup de travail, un peu de culot et peut-être ma bonne étoile m’ont aidée à réaliser ce projet, qui ne s’arrête pas là et m’entraîne vers un inconnu qui me réjouit !

Suivez Magali sur son compte @madamekine

Découvrez son livre “Détendre les muscles du stress” (Marabout)

Sous l’effet du stress, êtes-vous du genre à vous mettre en apnée, à  serrer vos mâchoires, à contracter vos épaules ou à figer votre nuque ?  Pour s’en protéger, votre corps adopte en effet une posture qui bloque  différents « muscles du stress » responsables de nombreuses douleurs  : maux de dos, raideurs cervicales, migraines etc. Heureusement,  il est possible d’agir sur votre stress en détendant ces muscles qu’il  sollicite spécifiquement. Magali Bastos, kinésithérapeute, a conçu un  programme de 5 semaines pour vous libérer des tensions et apaiser
vos douleurs : postures, assouplissements, étirements, respirations…  il s’agit de maîtriser des techniques simples et d’apprendre à les  intégrer dans votre routine quotidienne pour favoriser le lâcher-prise  physique et mental !