NOMOPHOBIE : l’addiction à votre téléphone ?

Nomophobie : avez-vous déjà entendu ce mot ? Peut-être, peut-être pas. Il faut dire qu’il s’agit d’un mot nouveau.

Nomophobie : kézako ?

La nomophobia “No mobile phobia” est la phobie liée à la peur d’être séparé de son téléphone mobile. Sa traduction française est “nomophobie”.

Ce nom peut vous en rappeler un autre : “FOMO”, Fear of missing out, peur de manquer quelque chose. Car c’est bien de cela dont il s’agit.

Qui n’a pas rebroussé chemin un matin pour retourner chercher son portable oublié à la maison ? Qui n’a pas prononcé cette phrase “t’as pas un chargeur ?” voyant son pourcentage de batterie diminué ?

Sommes-nous tous dépendants ? Le portable est-il le doudou des temps modernes ?

L’addiction au téléphone ?

Pour l’heure, l’addiction aux téléphones mobiles ne semble pas être une addiction reconnue, il existe peu de groupes de parole à ce sujet.

Pourtant, ne serions-nous tous pas dépendants à cette extension de notre main ?

Nous avons fait le test dans l’équipe, notre téléphone c’est :
– un réveil, autant vous dire que sans batterie, on risque de rater des RDV ;
– un GPS, fini le temps où on partait avec un plan ;
– un walkman (on avait envie d’employer ce mot inconnu des plus jeunes…), pour se balader en musique ;
– ….
– [ 50 autres fonctionnalités]
– éventuellement un téléphone

Une ami nous a même indiqué voir son téléphone comme “un terminal de paiement”. “Si je regarde bien, j’ai en main la possibilité d’acheter mes billets de train, mes billets d’avion, des fringues, de la bouffe, de commander mes taxis, etc.. En réalité, je n’appelle jamais personne”.

Intéressant.

Bien-sûr, le but n’est pas de refuser la technologie mais ne devrions-nous pas prendre du recul ?

Du recul…

Combien de fois consultez-vous votre téléphone chaque jour ? Nous avons demandé à quelques amis de faire le test grâce à une application ( Checky mais il en existe bien d’autres ) : jusque 225 fois par jour !

Faîtes le cumul et imaginez ainsi le temps passé sur votre portable… Parfois, il ne s’agit que de regarder l’heure, mais il suffit de voir une notification Facebook, et hop, 5 minutes sur son téléphone.

On attend vos commentaires à ce sujet…

Il existe aujourd’hui des professionnels du “Dépistage & accompagnement à l’addiction aux nouvelles technologies”, plus de renseignements ici ! Vous pouvez aussi suivre des personnalités comme Olivier Viot sur LinkedIn.