Les dernières nouvelles de Perrine Perez : “celle qui a dit non” à son mariage

L’équipe de L’Optimisme a rencontré Perrine Perez il y a déjà maintenant deux ans. Rappelez-vous, Perrine avait dit non à son mariage et avait quitté son travail du jour au lendemain pour devenir… comédienne ! Elle semble plus que jamais heureuse d’avoir fait ce choix. Retour sur ces deux années passées après son changement de vie radical. 

Bonjour Perrine, tu sembles épanouie. Aimes-tu toujours autant ta nouvelle vie ?

Oui bien sûr ! Il est vrai qu’un changement de vie n’est pas toujours facile, c’est un vrai challenge au quotidien. Il faut beaucoup travailler sur le mental et bien mener ses projets. Changer de vie, c’est aussi partir à la rencontre de soi. 

J’ai dû apprendre à me créer un nouveau rythme, définir un cadre qui m’est propre. D’ailleurs, j’apprends tout le temps, tout est source d’apprentissage. Cette nouvelle vie est très exaltante, elle est riche de rencontres, de défis, de nouveaux projets au gré des échanges qui se créent autour du spectacle. 

Tu jouais aux Feux de la Rampe, tu te produis désormais à la Comédie des Boulevards … ? 

Oui, c’était malheureusement la dernière saison des Feux de la Rampe. Ce théâtre a fermé ses portes brutalement pour des raisons administratives… Mais j’ai l’habitude de bien digérer les contretemps et d’en tirer le meilleur parti. Alors, cette pause imposée, je l’ai transformée en une parenthèse productive et créatrice.

Après une période d’intense travail avec Csaba, mon co-auteur, pour apporter des modifications au spectacle et ainsi y ajouter encore plus de sens dans l’histoire que je raconte et les contradictions de mes personnages, j’ai rejoint la Comédie des Boulevards… Et ce fut un réel bonheur.

J’adore ce théâtre, autant pour l’accueil chaleureux du public que des comédiens. J’ai ensuite rencontré mon nouveau metteur en scène, Thierry Sebban, lors d’un festival de court métrage, en novembre 2018. Il nous a apporté un nouveau regard sur le spectacle qui s’est offert un nouvel élan.

Depuis janvier, je joue à présent 2 jours par semaine, les vendredis et samedis également. En plus de faire rire et de raconter des histoires, j’ai vraiment envie d’approfondir les messages. J’aborde désormais plus en profondeur la difficulté de savoir dire non et l’importance de s’écouter comme premier pas vers sa quête de bonheur.

L’évolution de ton spectacle est-elle corrélée à ton évolution personnelle ?

Tout à fait ! En 2017, j’arrivais dans un milieu que je ne connaissais pas, dans lequel il fallait que je fasse ma place. Je poursuis un rêve qui était de monter sur les planches. Aujourd’hui, il y a toujours cette envie de jouer mais également une grande envie de découverte. Entre temps, j’ai fait de nombreuses rencontres, notamment mon mécène : Luc Boisnard.  Il fait des conférences également sur le thème “Aller au bout de ses rêves et oser l’audace”. Ma démarche lui parlait ; il m’a alors proposé de m’apporter son soutien et de m’accompagner dans la folle aventure de Celle qui a dit non

Quelle est ta vision du mariage aujourd’hui ? 

Le mariage, c’est très bien lorsque l’on a trouvé la bonne personne, dont le dessein n’est pas de faire de vous une desperate housewife parce que ça vous va bien au teint (rires !). Plus sérieusement, je ne suis bien sûr pas traumatisée par le mariage; ce n’est pas dans mes futurs plans, mais la vie est faite de surprises 😉

Quel est ton nouveau rêve ? 

Je rêve de monter encore très longtemps sur scène, de faire partie d’une flamboyante équipe à la Saturday Night Live ou de présenter une émission qui mixerait le style Ellen Degeneres, les Nuls et Nulle Part Ailleurs. Vous voyez ? Et puis je rêve de cinéma, et de fiction; de découvrir et créer de nouveaux personnages… bref, je rêve de jouer toujours plus en fait !

Un dernier message à partager ?

Je n’ai vraiment aucun regret d’avoir fait ce choix de vie et d’avoir écouté mon enfant intérieur. J’ai vraiment l’impression de me connecter à moi et à ce que je suis vraiment, pas seulement dans le jeu mais aussi dans le fait d’assumer que je sors des conventions sociales en ayant renoncé à un mariage et à un travail confortable. Je me suis endurcie. J’ai développé une réelle intuition qui me permet de savoir où j’avance. Mon message est d’inviter les gens à écouter leur enfant intérieur et oser affronter leurs peurs.

Merci Perrine Perez pour ton enthousiasme et ton témoignage. Retrouvez sa première interview ici

Perrine Perez, tous les vendredis et samedis soirs à la Comédie des Boulevards