Réflexion sur le pardon – D.M. Ruiz

2806

Extrait du livre S’ouvrir à l’amour et au bonheur de Don Miguel Ruiz.

pardon

Bien des choses peuvent arriver dans la vie, bien des incompréhensions et des conflits. Mais chaque fois que nous nous sentons blessés, c’est que nous croyons à quelque chose qui en réalité n’est même pas vrai : quelque chose qui ressemble à la Vérité mais qui ne l’est pas.
Pourquoi ne pas apprécier les gens que nous aimons le plus ? Pourquoi gaspiller un temps précieux à nourrir du ressentiment envers parents, parce que nous voulons être nous même et non la personne qu’ils voudraient que nous soyons ? Pourquoi ne pas changer de point de vue et prendre conscience que nous avons si peu de temps pour leur faire savoir ce que nous ressentons vraiment pour eux au fond de notre coeur ? Pourquoi ne pas mettre notre orgueil de côté et leur demander pardon ? Que nous les croyions coupables d’injustice n’a pas d’importance. Ce qui importe, c’est de nous détacher de ces mesquineries afin d’être de nouveau ensemble.

Ouvrez votre coeur, en ce moment même, maintenant, et envoyez de l’amour à vos parents. Votre père et votre mère vous aiment inconditionnellement, même s’ils ne le montrent pas. Et s’ils ne le montrent pas, c’est qu’ils ne sont pas conscients.

Pourquoi repoussons-nous nos enfants quand ils ne sont pas ce que nous voudront qu’ils soient ? Pourquoi les repoussons-nous avec nos opinions ? Ils ont le droit de vivre leur propre vie comme ils l’entendent.

Aujourd’hui, votre relation à vos parents et à vos enfants peut changer complètement. Ne perdons pas nos vies à créer des conflits. Pourquoi devrions-nous avoir raison tout le temps, et les autres tort ? Notre opinion ne reflète que notre point de vue, elle n’est vraie que pour nous, elle n’est pas vérité pour autrui. Rien ne nous oblige d’avoir raison ; il vaut mieux être heureux qu’avoir raison.

Nous n’avons que peu de temps pour offrir tout l’amour contenu dans nos coeur. La vie est si courte et l’amour est tellement important. Nous ne savons pas quand nous mourrons. Nous ne savons pas non plus quand nos parents décéderont, ni quand nos enfants, notre conjoint ou encore frères ou soeurs mourront. Aucune de nos croyances n’est assez importante pour nous séparer de ceux que nous aimons. Si vous saviez que vous alliez mourrir demain, passeriez-vous vraiment le temps qu’il vous reste en conflit avec ceux que vous aimez ? L’ange de la mort peut devenir notre plus grand instructeur, parce que la mort nous enseigne comment être pleinement vivant.

Chaque jour qui passe est destiné à savourer la vie, à apprécier les gens que vous aimez le plus, et à faire en sorte qu’ils sachent combien vous les aimez. Aujourd’hui est aussi le jour ou rendre honneur à votre bien-aimé(e), à la mère ou au père de vos enfants. Si vous respectez votre bien-aimé(e), vous enseignez à vos enfants comment traiter autrui avec respect. Si vous vous comportez avec gentillesse avec votre bien-aimé(e), c’est ce comportement que vos enfants apprendront en grandissant.

Aujourd’hui, pourquoi ne pas changer vos relations avec ceux que vous aimez ? Ce choix est entre vos mains et peut vous faire le plus grand bien. C’est un choix qui changera complètement la qualité de votre vie. Envoyez tout votre amour à vos parents et vivez cette réunion avec eux. Envoyez tout votre amour à vos enfants, où qu’ils soient et ramenez les à vous.

Extrait du livre S’ouvrir à l’amour et au bonheur de Don Miguel Ruiz. Vous pouvez acheter le livre sur Amazon en cliquant ici !