Au secours, je procrastine, multitaske et au final…. je ne suis ni efficace ni satisfait

4422

L’une des premières conditions du bien-être, au travail ou ailleurs, c’est avant tout un sentiment personnel de satisfaction. Devant une tâche menée à bien, achevée et si possible dans les temps et dans des termes jugés satisfaisants par notre personne !

procrastination

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais, trop souvent, la journée se termine et j’ai l’horrible sensation de ne rien avoir fait alors que, pourtant, j’ai passé ma journée à courir, à répondre à des emails ou à des sollicitations diverses, perso, pro, essentielles ou métaphysiques.

Or cette sensation de frustration est loin d’améliorer les choses, elle ne fait que les empirer. Et perpétuer un cercle qui va vite devenir vicieux : mauvaise organisation, tâches inachevées, frustration, procrastination, réponse dans l’urgence et ça recommence…

Ne nous attardons pas sur les méfaits de la procrastination et du multitasking. Ces arts subtils et tellement bien maîtrisés du tout ou rien. Néanmoins, le multitasking me semble bien plus vicieux et pernicieux puisque c’est une conséquence directe d’une soi-disante amélioration des conditions de travail. Plus nous avons accès à “l’information” (ou à toute source de contact avec l’extérieur), plus nous utilisons cet accès, plus nous multiplions l’utilisation d’outils permettant cet accès et plus nous entrons dans une spirale infernale d’avidité de savoir, d’information, de contacts virtuels plus que réels et de sources d’égarements…

La société consumériste dans laquelle nous vivons, l’innovation technologique constante, les possibilités infinies de la connectique de demain  nous poussent à cette consommation non contrôlée et très désorganisée. Or, le bon sens et les neurosciences, désormais, expliquent et communiquent de plus en plus sur les effets néfastes de ces pratiques sur le cerveau en termes d’efficacité amoindrie, de perte de créativité, d’attention moins soutenue, de capacité de concentration affaiblie, et j’en passe. C’est du coup cette même société consumériste qui a créé la conséquence directe de cette tendance, son alter-ego, son frère ennemi : la procrastination.

Au-delà du besoin d’une ré-organisation différente et presque nécessaire, c’est aussi et surtout un besoin presque vital de déconnection qui s’impose à nous.

Alors que faire ? Loin de moi l’idée de donner des leçons mais simplement de partager une petite liste non exhaustive de bonnes et très bonnes idées, testées et éprouvées :

Dans le chapitre “RALENTIR” pour mieux appréhender les choses :

  • pratiquer la pleine conscience ou la méditation ou le recentrage via un exercice de respiration consciente de 5 mn (idéalement 3 fois/jour) – au réveil ou en marchant ou en arrivant au bureau ou avant une tâche / réunion / décision importante,
  • si possible faire un break aéré / pause intellectuelle / exercice d’écriture créative (écrivez ou dessinez, par exemple, dix fois une phrase positive – sorte de mantra personnel – de la main gauche) de 5 mn entre chaque tâche / réunion,
  • s’astreindre (attention, difficile) à ETEINDRE son téléphone portable / ordinateur pendant toute réunion / conférence / rendez-vous/… (ce devrait être la moindre des politesses mais l’usage de ces dernières tend, hélas, à péricliter),
  • déjeuner, parler, échanger sans device, aucun….

Dans le chapitre “DÉVELOPPEMENT PERSONNEL” pour mieux clarifier les choses :

  • en début de journée, semaine, mois, n’hésitez pas à faire une liste de vos priorités (pas toutes, hein ! Simplement les plus importantes) et de vos rêves aussi et visualisez-vous en train de les vivre / réaliser !
  • en cas de temps libre, dessinez-les, appropriez-vous-les de manière créative et sensorielle,
  • les “bullet journals” que l’on peut trouver sur Pinterest sont idéaux pour mixer objectifs et planifications.

Dans le chapitre “ORGANISATION” pour mieux anticiper les choses :

  • identifiez les tâches prioritaires et commencez par elles !
  • alternez plaisir et obligation, une tâche compliquée, une satisfaisante et/ou gratifiante ;
  • sachez vous faire plaisir quand vous avez terminé ;
  • planifier des plages horaires pour chaque tâche (des plus simples aux plus compliquées). Attention c’est vraiment là que réside le secret le mieux gardé, le mieux répandu et en même temps le plus efficace contre le multitasking ET la procrastination. Planifiez TOUT ! Plage de lecture des emails, plage de réponse à ces derniers, plage SMS, plage créativité, plage rien, plage méditation, plage déjeuner, plage discussions informelles…. ne laissez rien au hasard et ne prévoyez pas de plages trop longues (le cerveau a du mal à se concentrer plus de 2 heures…).
  • séquencez vos actions, plus une tâche à réaliser est importante, plus elle semble irréalisable, le séquençage aide à se fixer des objectifs atteignables et donc satisfaisants ;
  • bien sûr, ne faites qu’une tâche à la fois ! Quelle satisfaction quand elle est terminée !!!

——————————

EN SAVOIR PLUS SUR L’AUTEUR :

Forte d’une expérience internationale de plus de quinze ans dans le marketing et les medias au sein de grands groupes internationaux à des postes stratégiques, Elise Taub se consacre aujourd’hui à la réflexion et à la mise en place de methodes innovantes et disruptives en termes de RH 4.0. Elle promeut une vision humaine et bienveillante axés sur le plein épanouissement et la réalisation de soi.

Consultante, bloggeuse sur son site headofvibes.com, speaker…, elle propose ses services aux plus grandes entreprises. Elise fait également partie du Club des CHO, fondé par L’Optimisme en ce début d’année.