Stéphanie : vivre le métier de coiffeuse autrement !

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le parcours original de Stéphanie. Coiffeuse de métier, elle a su ré-inventer son activité en introduisant une dimension holistique et énergétique dans son travail….pour le plus grand bien-être de ses clients. Rencontre.

Bonjour Stéphanie.  Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis une maman solo avec deux enfants. Je m’intéresse beaucoup au développement personnel et tout ce qui est lié au fonctionnement du corps, aux émotions, aux neurosciences.

Je suis coiffeuse et j’ai cherché beaucoup de sens à mon métier. Aujourd’hui, je me définis comme accompagnatrice psycho-corporel : j’utilise les outils du corps, de l’image et de l’apparence. J’accompagne les gens dans la compréhension de leur corps et de son fonctionnement naturel.

Qu’est-ce qui vous a motivé à réinventer votre métier de coiffeuse ?

Ma recherche de sens. Ce n’est pas une reconversion mais une évolution professionnelle. D’un métier fonctionnel où on prend soin de l’apparence des gens, ma sensibilité est allée plus loin…M’occuper uniquement de l’apparence de mes clients m’ennuyait. Je souhaitais leur apporter plus car je constatais que beaucoup de femmes ne s’aimaient pas comme elles étaient. Je voulais prendre soin de l’autre dans son ensemble.

Je reçois aujourd’hui en individuel. Je n’ai plus envie de cette ambiance car en salon de coiffure c’est trop formaté à mon sens.

Qu’est-ce que vous proposez exactement aujourd’hui à vos clients ? Quelle est votre approche ?

Je pratique la « coupe harmonisante », une technique au rasoir qui est également un soin énergétique. La façon dont je coupe les cheveux c’est comme un archet sur un violon. La manière de couper le cheveu crée une vibration qui va traverser le corps. Le travail est à la fois énergétique, vibratoire et physiologique.

Je travaille aussi beaucoup en langage du corps. J’utilise plusieurs outils corporels pour décoder ce que le corps dit car le corps exprime tout par notre apparence, les formes qu’on a, la manière de se tenir, de parler…Mes clients travaillent face au miroir pour apprendre à s’aimer, se regarder, à mieux se connaître…Tout découle du sensoriel. J’invite les gens à se regarder et à dire ce qu’ils ressentent. Je m’adapte suivant la personne.

Qui vient vous consulter ?  

J’ai pas mal de femmes dans leur relation à leur corps. Elles viennent pour des problématiques liées au manque de confiance en soi, par exemple. Parfois, ce sont des hommes qui n’ont pas trouvé leur place dans la société. En général, il y a souvent une problématique de relation à soi.

En tant que spécialiste des langages du corps, quels conseils pourriez-vous nous donner pour être plus à l’écouter de notre corps ?

La première chose : s’arrêter et prendre le temps. J’aime cette phrase : « si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier. » Ensuite, je pense qu’il faut comprendre comment fonctionne réellement notre corps. Nous n’avons pas assez développé cette compréhension du fonctionnement du corps.

Enfin, pourriez-vous nous suggérer un exercice psycho-corporel pour nous booster pendant cette période ?

Un exercice que j’aime bien faire est tiré de la communication non violente. Il s’agit de s’asseoir un temps et d’écouter ce qui se passe dans son corps.

  1. Qu’est-ce que je ressens dans mon corps ? De la tension ? De la pression ? Le but n’est pas de chercher à résoudre cela.
  2. Puis, se demander : quelle émotion liée à cette sensation me vient ? Quel sentiment ? Cette question nous aide à développer notre langage corporel de sensations.
  3. Revenir à son corps avec cette connexion à cette émotion. Comment pouvons-nous ensuite lier les choses ? Laisser les choses venir et s’autoriser à rêver.
  4. Trouver une action juste pour nous. Exemple : j’ai envie d’aller marcher, d’échanger avec quelqu’un, j’ai envie d’un câlin.

Plus d’infos :

Stéphanie a mis en place un parcours d’accompagnement de 21 jours. Rencontrer son corps, apprendre à l’écouter et le libérer des émotions, pensées, et blocages contenus. 21 jours pour vous sentir plus léger(e). Découvrez-le ICI.

Le site de Stéphanie: ICI