marae de raiatea

Voyager à Tahiti. Vous le savez, l’histoire de notre média, c’est avant tout une histoire de rencontres. Quand nous avons croisé Nicolas, le courant est tout de suite passé : convictions partagées, engagement sociétal, soif de rencontres. Si certains salariés s’interrogent sur le sens de leur métier, il en existe d’autres, pour qui il s’agit d’un véritable engagement. Rencontre.

Voyager à Tahiti et ses Îles : le levier du digital

Nicolas, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Ia Ora Na, je suis arrivé en Polynésie française à l’âge de 15 ans en suivant mes parents alors enseignants de l’Éducation Nationale. Installés rapidement à Moorea, l’île voisine de Tahiti, nous prenions le bateau comme transport en commun et nous étions émerveillés de traverser les eaux turquoise chaque jour.

Plus de vingt ans après, je continue d’être touché par la beauté de ses paysages et reste passionné de sa culture locale. Tahitien de cœur, je suis véritablement attaché à cette terre et sa population pour lesquelles j’ai un profond respect.

En parallèle j’ai enrichi mon expérience dans le Digital. Il fut donc tout naturel pour moi de travailler pour Tahiti Tourisme, l’Office du Tourisme de la Polynésie française, au sein du service Webmarketing qui gère et analyse le numérique. Je suis aujourd’hui Responsable Webmarketing depuis 3 ans.

Mettre ses talents au service d’une cause ! En quoi consiste ton métier ?

Mon rôle consiste à participer à la valorisation de toute la diversité de Tahiti et Ses Îles à travers le digital et d’accompagner les différents acteurs touristiques sur ses nouveaux métiers et ses nouveaux outils. 

En effet, Tahiti Tourisme est en quelque sorte le “haut-parleur” qui invite au voyage et à la découverte de la destination qui ne se réduit pas à des bungalows sur pilotis et des plages de sables blancs. Nous avons aussi de magnifiques plages de sable noir et de sable rose. 

Du point de vue des offres d’hébergements, on ne pense trop souvent qu’aux grands hôtels ou aux plateformes collaboratives permettant de louer des chambres. Cela correspond bien-sûr à une partie de la clientèle touristique mais il y a aussi d’autres formes d’hébergements possibles, notamment les pensions de famille qui permettent de vivre une immersion authentique et des échanges uniques avec la population.

Il y a véritablement un large éventail d’expériences à vivre à Tahiti Et Ses Îles.

En soit, utiliser le digital comme un levier ?

Exactement. Etant donné la particularité géographique de la Polynésie française, à savoir 118 îles au beau milieu de l’océan Pacifique, le Digital est évidemment l’un des meilleurs supports pour faire rayonner la destination dans le monde. 

On considère souvent les métiers du Digital un peu “geek”, mais cela va au-delà. On doit avoir une vision à 360° en considérant bien tous les publics concernés, penser stratégie et efficacité. L’un des grands avantages du Digital est de pouvoir mesurer précisément l’impact de chaque action en ligne, d’analyser les comportements des utilisateurs dans le but de mieux adapter les actions et les contenus numériques aux besoins souhaités. On peut à tout moment réajuster en fonction de résultats quantifiés. Il n’y a pas de place au hasard.

D’ailleurs mon équipe est en charge des déploiements des outils digitaux de Tahiti Tourisme, des analyses de l’efficacité de ces outils, ainsi que de l’accompagnement des utilisateurs (qu’ils soient locaux ou sur les 17 marchés internationaux où Tahiti Tourisme est représenté).

Le dernier outil en date, est une plateforme de gestion et de réservation de nuitées en pensions de famille à vocation d’aider gratuitement les gérants de ces établissements à optimiser leurs temps sur la partie administrative et commerciale souvent très chronophages. Ce temps gagné pourra être consacré aux clients, leurs accueils et la qualité de leurs séjours.

La modernisation des moyens de communication et de réservation pour tous ces acteurs touristiques est inévitable dans ce secteur très concurrentiel. 

A nous de les accompagner et de les mettre en avant !

Voyager à Tahiti : vers un tourisme plus responsable

Tu prônes un tourisme intelligent…

Effectivement. Le tourisme est la première économie de la Polynésie française, il est donc primordial d’y faire attention. Comme il est également possible de faire la promotion d’un tourisme intelligent, respectueux des ressources naturelles et de la population locale. 

Par exemple, on ne pourrait pas accueillir de trop grands paquebots de croisières dans nos îles. Pour les approvisionner, il faudrait des milliers de tonnes de nourritures issues de la production locale quitte à affamer la population. Cela serait impensable. 

Chacune de nos îles devrait avoir une capacité maximale d’accueil de touristes, chiffre qui pourrait être déterminé en fonction des ressources que celle-ci pourrait produire ou renouveler tout en minimisant l’impact écologique et la détérioration des lieux.Dans certains pays, une démarche similaire est déjà appliquée dans des musées et châteaux, limitant le nombre de visiteurs devant certaines œuvres. Pourquoi ne pas appliquer la même logique pour nos îles et sites touristiques ?

L’enjeu du tourisme est de trouver le juste équilibre, bénéfique à tous, voyageurs et locaux.

Toutes les infrastructures touristiques s’engagent-elles vers un tourisme plus responsable ?

On en voit en effet de plus en plus. Tahiti Tourisme accompagne en ce sens et des initiatives germent spontanément ici. Par exemple, l’association Oceania a mis en place grâce à un financement participatif, le projet Vigie sanctuaire pour réaliser des observations à bord des ferries effectuant les traversées quotidiennes entre Tahiti et Moorea. L’enjeu est de permettre une surveillance des baleines à bosse afin de dévier leurs trajectoires et ainsi limiter le risque de collision. D’autres initiatives comme Coral Gardeners poussée par des jeunes de Moorea, visent à replanter des coraux pour repeupler les fonds marins qui souffrent du réchauffement climatique.

La population reprend progressivement des habitudes de consommation polynésienne ancestrale en revenant au rahui. Il s’agit d’une consommation raisonnée des ressources tels que les poissons par exemple, qui tient compte de la nécessité fondamentale du renouvellement des espèces sans consommation à outrance.

On sent ici un profond respect pour la nature

Voyager à Tahiti et ses Îles, c’est être frappé par la beauté des lagons. Mais la Polynésie française c’est aussi des îles de différentes morphologies, une culture, un patrimoine préservé, une faune sous-marine unique. Il faut savoir aussi que c’est l’un des rares endroits au monde où l’on peut approcher des dauphins, des baleines, des tortues, des requins, des raies Manta ainsi que toutes sortes de poissons multicolores et de toutes tailles.
Un exemple concernant les baleines à bosse. Ici, on peut nager avec elles, mais la réglementation est stricte : ne pas s’approcher trop près, jamais de face, ne pas la bloquer contre le récif, etc… Les prestataires touristiques respectent soigneusement ces règles. Nous avons conscience que c’est chez nous qu’elles viennent mettre bas pour être tranquilles et se préserver des prédateurs avant de retourner dans l’Antarctique.

Cela fait partie du message que nous voulons véhiculer au travers de nos campagnes de sensibilisations en local et à l’internationale…

La différence entre Tahiti et ses Îles et d’autres destinations paradisiaques ?

Les habitants. Il existe naturellement une grande gentillesse des habitants, des plus sincères, et ce, sans contrepartie. Vous ne pouvez qu’être surpris par le sens de l’accueil et du partage des polynésiens. 

Il y aura toujours quelqu’un qui vous dira « Ia Ora Na » (bonjour en tahitien) dans la rue en vous faisant un grand sourire même s’il ne vous connaît pas, une autre personne qui verra que vous cherchez votre chemin quittes à vous y amener en voiture. C’est l’accueil polynésien.

Tous les touristes qui viennent à Tahiti Et Ses Îles, nous le disent : « Aujourd’hui on trouve des bungalows sur pilotis partout dans le monde, mais un tel niveau de gentillesse et générosité n’existe qu’ici ! On reviendra ! » 

Et l’équipe de l’Optimisme ne peut que vous le confirmer. Nous avons découvert une culture bien au-delà de ce que n’avions jamais imaginé et une gentillesse hors norme des habitants. Merci à l’incroyable travail des équipes de Tahiti Tourisme (Fredéric, Nicolas, Gwenaël, Teriitua, Ragiroa et tous les autres) qui nous ont facilité la vie et les rencontres nous permettant de découvrir l’engagement des habitants !