Développement durable

« Forest man » ou comment un homme a sauvé une île et son écosystème

Dans un monde où les humains ne semblent plus accorder d’importance à son environnement en danger, il est motivant de voir que même une personne peut faire une différence de taille.

forest man

Jadav Payeng a grandi sur l’ile de Majuli sur la rivière Brahmaputra à Assam, Inde.

Il était une fois, une oasis, complètement couverte de forêts denses. Mais à mesure que les gens abattaient les arbres pour leur propre profit, une bonne partie de sa faune a été détruite.

Il y a 37 ans, Jadav a décidé qu’il devait faire quelque chose pour remédier à la situation. C’est alors qu’en 1979, il a planté son premier arbre à un endroit  précis – chose qu’il a continué à faire jusqu’à présent.

Maintenant, il a transformé une partie de l’ile, dont la superficie fait presque le double de Central Park à New York, en une forêt luxuriante. Un véritable paradis tropical.

Une bonne partie de l’île de Majuli était constituée de bancs de sable désertiques sujets à l’érosion. Grâce aux efforts de reforestation de Jadav, une grande parcelle a été transformée en forêt luxuriante.

Selon Jadav, redonner à l’île sa beauté d’antant représentait un rêve pour lui. Mais sa force motrice c’était de pouvoir faire que les plantes et les animaux y reviennent. Un troupeau de 115 éléphants, ainsi que de nombreux rhinocéros, cerfs, et tigres considèrent désormais cette partie de l’île comme leur habitat.

Grâce à Jadav, 550 hectares de terre qui avant n’étaient que des bancs de sable sont recouverts maintenant de forêt et représentent un habitat pour les éléphants, les cerfs et les tigres.

Le film « Forest man » à propos du travail de toute une vie de Jadav a été sacré meilleur film documentaire en 2014 au Festival de Cannes.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top