Entreprendre en couple : Axelle et Gab ont osé !

Nous avions envie de vous proposer un article spécial Saint-Valentin! Souvenez-vous : il y a quelques mois, nous avons rencontré les fondateurs d’@Musée, une application qui a pour vocation d’être une passerelle culturelle. Axelle et Gab ont la particularité d’entreprendre ensemble et d’être un couple dans la vie. Comment concilier les deux avec optimisme et bonne humeur ? Axelle et Gab nous donnent leur regard…

C’est un plaisir de vous retrouver pour la fête des amoureux ! Déjà, comment se développe @Musée depuis notre première rencontre ?

Plaisir partagé ! On est toujours ravis d’échanger avec l’Optimisme.com.

Pour ce qui est de notre développement, nous sommes lancés depuis maintenant 6 mois sur Alfortville. Certaines “curiosités” sont déjà disponibles dans la ville et des nouvelles arrivent prochainement.

En parallèle, nous avons approché et rencontré d’autres villes du Val-de-Marne qui ont toutes montré un intérêt certain pour notre solution digitale. On attend que la période des municipales passe pour pouvoir transformer cet intérêt en quelque chose de plus concret.

On est également en cours de demande pour obtenir des prêts d’honneur (apport à taux zéro), donc on monte des dossiers auprès de structures financières pour pouvoir passer ce cap et améliorer considérablement notre produit. Oui, parce que l’on travaille déjà sur une nouvelle version, que nous voudrions sortir cet été.

Que te dire de plus ? Nous avons été approchés par le SELIF (Salon des Elus d’Ile de France) pour être exposants et c’est une opportunité géniale ! Nous avons hâte d’y être…

Et pour finir, nous cherchons actuellement un mentor qui pourrait nous guider et nous aider à nous poser les bonnes questions pour faire d’@Musée une entreprise solide et pérenne.

Ce qui nous a marqué dans votre histoire est l’énergie avec laquelle vous déployez @Musée. Le fait d’être en couple est-il, pour vous, un moteur à votre aventure entrepreneuriale ?

Axelle : Complètement ! Avec du recul, on ne voit pas comment ça aurait pu se faire autrement.

Déjà étudiants, quand on travaillait sur des projets différents, on s’était rendu compte que l’on était plutôt complémentaire.

Je pense que la plus grande force de notre tandem réside surtout dans le fait que l’on ait chacun nos domaines de prédilection. Moi par exemple, je suis très axée vers la com, la mise en réseau et je fonctionne énormément à l’instinct alors que Gab est plus rationnel. Il est très à l’aise dans les procédures et il met véritablement son empathie au service de la boite pour nous pousser à toujours garder le besoin utilisateur en tête.

Comment avez-vous fait pour vous entendre dès le début ?

Gab : Dès le début, on a compris que si on voulait que cela fonctionne il allait falloir qu’on pose quelques bases. On a donc mis cartes sur table et on s’est parlé sans pincettes. Il était hors de question d’éviter les sujets qui fâchent. On a donc parlé de ce qu’il se passerait en cas de séparation, en cas de désaccord, et même en cas de décès. Parce qu’il faut être réaliste, notre but est de pouvoir vivre de cette activité et il fallait que l’on puisse parler d’argent librement entre nous.

Axelle : Au quotidien, c’est un véritable régal ! Ce qui est génial, c’est que l’on peut véritablement compter sur l’autre quand l’un est en période de doute. On se soutient énormément, sans jugement parce qu’on sait par quoi l’autre est en train de passer. Je vois un peu Gab comme mon “Partner In Crime”

Gab : Bon, parfois on se rend compte qu’avoir d’autres collègues ça manque un peu. Mais on sait qu’on aurait jamais vécu la moitié de ce qu’on vit aujourd’hui si on était resté en entreprise.

Comment réussissez-vous à équilibrer ces deux dimensions de votre vie ?

Gab : Pour commencer, on a complètement ré-agencer notre salon ! On a vite suffoqué dans cette pièce et on a eu besoin de lui redonner une nouvelle aura. Il fallait qu’on y soit autant à l’aise pour y travailler que pour nous y détendre ou recevoir des amis.

Ensuite, je trouve que tout s’est fait plutôt naturellement. C’était surtout notre entourage qui nous fait remarquer que ce n’est pas quelque chose que tout le monde voudrait faire. Entreprendre en couple ça renvoie l’image de personnes qui partage vraiment TOUT avec sa/son moitié.e.  Et je peux comprendre que ça ne tente pas. Même nous, on est plutôt indépendants et on a aucun problème à sortir l’un sans l’autre.

Axelle : C’est vrai qu’au début ça peut faire peur, moi la première ! Mais je pense qu’il faut être très clair sur les missions de chacun. Et surtout mettre son ego de côté. Il faut faire la différence. Quand on a une correction à proposer ou qu’on n’est pas d’accord sur le boulot, on s’adresse au Directeur Général ou la Présidente de la boite et non pas à l’homme/la femme avec qui on partage notre vie. Et à l’inverse, quand on n’a pas fait la vaisselle, on ne peut pas faire le parallèle avec le travail. On le sait et quand l’un d’entre nous franchit la limite, l’autre lui fait savoir et tout rentre dans l’ordre.

En fait, c’est fou, mais on se parle tout le temps ! De ce qu’on ressent, de comment on a perçu telle ou telle remarque, on se projette et on s’accorde des pauses de temps en temps. On ne parle pas d’@Musée et on se concentre sur notre couple.

Avez-vous une belle anecdote à nous raconter du fait d’avoir entrepris @Musée en couple ?

Axelle : Alors franchement, tout est tellement un truc de malade à chaque fois, parce que l’on a aucun recul sur ce qu’on vit que tout semble être anecdotique. De là à en retenir une…Je ne pourrais pas dire.

Gab : Oui, je suis assez d’accord! On se marre tout le temps en fait, nos moments de craquage sont mythiques et je ne m’en lasse pas !!

Quels sont vos projets pour @Musée en 2020 ?

Comme je te le disais plus haut, notre priorité est de sortir une version 2 de notre application ! On a vraiment envie de pouvoir proposer aux habitants d’Ile de France un été sous le signe de la curiosité.

Aussi, on commence à sérieusement se projeter sur nos besoins en recrutement. Nous sommes trop peu pour atteindre le nombre de mairies que nous avons en tête. On est surtout fan de la gestion de multi-potentiel. Donc on s’entoure de compétences que nous n’avons pas et réfléchissons à la manière dont nous pouvons avancer ensemble.

Et puis bien sur, faire rentrer pleins de nouvelles mairies dans notre solution !

Merci à Axelle et Gab pour ce beau témoignage. Nous vous souhaitons une belle Saint-Valentin et beaucoup de succès pour @Musée.

Téléchargez l’app (gratuit) :  https://many.link/amusee_vous
Suivez @Musée et éveillez votre curiosité :

Leur site internet: www.amusee-vous.fr
Vous êtes un maire et souhaitez proposer @Musée dans votre ville : axelle.besche@amusee-vous.fr OU gabriel.boulic@amusee-vous.fr