Samuel : tétraplégique à la suite d’un accident, il part faire le tour du monde !

10251

C’est un matin ensoleillé du mois de Juin que je rencontre Samuel, il m’attend devant la Fondation Louis Vuitton dans son nouveau “van” aménagé. Il vient d’y passer sa deuxième nuit et apprivoise petit à petit ce qui deviendra sa maison pendant 11 mois. Car Sam va réaliser le challenge d’une vie.

Tétraplégique depuis 9 ans, il va traverser 16 pays dans son camion. Une belle leçon d’optimisme.

sam fait rouler

Sam, peux-tu nous raconter ton histoire ?

J’ai aujourd’hui 29 ans. A l’âge de 20 ans je suis devenue tétraplégique. Cordiste de métier, c’est en réalisant des travaux acrobatiques que j’ai chuté de 6 mètres… Quelques secondes plus tard, ma vie bascule. Je me réveille en ayant perdu la mobilité de mes quatre membres : je suis paralysé à vie. 2 vertèbres cervicales brisées, 23 opérations, 4 ans de rééducation.

Mais tu décides de ne pas seulement “subir”…

Je suis un sportif et un battant. Plus jeune, j’étais sportif de haut niveau dans le milieu du ski, j’engage une nouvelle compétition. J’ai toujours été passionné de sport, de voyages et d’aventure : j’ai envie de vivre comme un jeune de mon âge. Oui, malgrés le handicap, on peut descendre des montagnes en fauteuil tout-terrain et en fauteuil-ski, oui on peut rouler en Ferrari sur circuit, oui on peut voler en parapente ou sauter en parachute à 4 000 mètres d’altitude !

Raconte-nous ton nouveau projet

Je vais parcourir 60 000 kilomètres au volant de mon concept- fourgon Sprinter Mercedes 4×4 à compter de juin 2017. Durant 11 mois de voyage, je vais traverser 16 pays dans le cadre d’un Handi Road Trip « Sam Fait Rouler », vous pourrez suivre l’aventure sur la page Facebook ! Au quotidien je serai accompagné par un infirmier car je ne peux évidemment pas tout faire tout seul.

Ce voyage va aussi être l’occasion de rencontres

Ce tour, je le fais aussi bien-sûr pour les rencontres humaines ! Cela fait 4 ans que je fais des expéditions autour de l’Europe, avec un plus petit fourgon… Les voyages permettent les rencontres et avec la décoration de notre fourgon par les Birdy Kids, aucune chance de passer inaperçu !

sam fait rouler



Tu sembles avoir une détermination sans faille malgré l’adversité… Quel message veux-tu passer en réalisant ce tour ?

En relevant ce défi, je compte bien prouver à tous que, malgré le fauteuil et avec de la volonté, on peut faire de grandes choses.

Lors de mon périple, je vais rencontrer des hommes, des femmes et des enfants qui font de leur handicap un moteur. Mon but est de parler des personnes qui œuvrent au quotidien pour gommer les différences et d’identifier toutes les belles initiatives mises en place pour promouvoir l’accessibilité et l’égalité des chances.

Ta démarche a aussi un intérêt collectif, positif et inclusif

Oui, mon Handi Road Trip entre dans le cadre d’un projet de recherche sur l’accessibilité et la mobilité.

Le projet a 3 dimensions :

Sociétale : Je vais remonter les bonnes pratiques et usages en matière de mobilité et d’accessibilité tout au long de mon parcours.

Technologique : Je suis accompagné par des startups pionnières en matière d’accessibilité et de mobilité. Par exemple grâce à Oledcomm  mon camion sera équipé d’internet tout au long du parcours ! Bien sur, j’utilise I Wheel Share, le TripAdvisor du handicap. En géolocalisant les lieux, je vais identifier le niveau d’accessibilité et partager mes expériences de manière collaborative. Gaspard, le tracker de positionnement pour personnes en fauteuil roulant me permettra d’anticiper les risques d’escarres. Et Ellis-Car, solution d’analyse du comportement de conduite me fournira les données pour optimiser ma conduite ! Il existe de multiples start-up qui sont là pour nous aider !

Technique : L’aménagement sur-mesure de mon fourgon est une première et repose sur une conception unique du poste de conduite et de son accès. Il a été créé par la société Baboulin, j’installe mon fauteuil devant le volant et c’est parti.

La deuxième partie de ton voyage est assez extraordinaire 

Oui car je vais rejoindre le Raid des Baroudeurs en juin 2018 pour 5 mois dont 100 jours dans le cadre du « Paris-Pékin-Istanbul » : un défi sportif faisant une nouvelle fois appel au dépassement de soi. C’est la première fois qu’un handicapé relève ce défi !

sam fait rouler 

Merci Samuel pour ce témoignage plein d’optimisme !

L’équipe de l’Optimisme suivra cette belle aventure ! Si vous souhaitez aider ce projet, Samuel est toujours à la recherche de nouveaux partenariats, vous pouvez le contacter via son site internet en cliquant ici.

Pour suivre son périple : rendez-vous sur sa chaîne youtube, sur facebook et sur twitter !

Un projet ou une idée de sujet à nous partager : etsionsouriait@loptimisme.com